Trois textes pour nourrir notre méditation :

Publié le par RAJA-JEC

Trois textes  pour nourrir notre méditation :

 Envoyé par le père Gerard,

Paris le 29 Janvier 2009


 

Ces trois textes ont été lus  et médités lors de l’ouverture de la Rencontre de Lomé , le 11août 2001




1. Extrait de la contribution de Didier Kaba

 

« … Lors de la mise en place du Réseau (RAJA), je n’ai pas le souvenir qu’il a été dit que cette structure serait un club de nostalgiques à l’instar des associations d’anciens combattants qui se retrouvent de temps en temps pour se remémorer leurs exploits d’antan.

Ce ne serait pas non plus un club d’amis qui ont fait connaissance dans les Conseils nationaux et dans les différentes activités de la JEC et qui se retrouveraient pour parler du bon vieux temps autour d’une bonne bière… ou pour célébrer des mariages, des anniversaires ou pour socialiser !

Toutes ces activités sont importantes, c’est vrai. Mais je crois sincèrement que le RAJA répond à un autre besoin, celui de faire en sorte qu’après notre implication à la JEC, on puisse encore se dire : « oui, je peux être utile comme chrétien ou chrétienne dans mon milieu de vie et apporter ma modeste contribution à la construction d’un monde plus juste et plus humain.

A mon humble avis, je crois qu’il n’est pas utopique et ambitieux de croire que ces buts et objectifs peuvent être atteints. Il y a tout simplement lieu de penser que nous avons besoin d’individus attachés à la personne même de Jésus pour faire avancer l’avènement de son règne sur la terre.… »

 

« Attachés à la personne même de Jésus »

Ceci nous rappelle un passage de l’évangile. Nous avons relu ce passage dans :

 



2. l’Evangile de Saint Jean, chapitre 15,1-17

 

Extraits :

 

« Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui là portera du fruit en abondance car en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, il se dessèche, puis on les ramasse, on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous arrivera.

Ce qui glorifie mon Père, c’est que vous portiez du fruit en abondance et que vous soyez pour moi des disciples… »

 

Porter du fruit…

Saint Paul écrivait aux Galates :

 

3. Galates 5,19-25

 

« On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discordes, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables ; leurs auteurs, je vous en préviens, comme je l’ai déjà dit, n’hériteront pas du Royaume de Dieu.

Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ; contre de telles choses, il n’y a pas loi. Ceux qui sont au Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi sous l’impulsion de l’Esprit. »

 

 

Publié dans SPIRITUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article